Expatriés : les aspects positifs de la vie à l’étranger éclipsés par les préoccupations financières et médicales, selon l’étude Cigna 360° Well-Being 2017

Vendredi 28 juillet 2017

  • 75% des expatriés sont satisfaits avec leur vie à l’étranger. Néanmoins, un grand nombre se considère moins bien loti que les travailleurs résidant dans leur pays d’origine et n’ayant pas travaillé à l’étranger.
  • L’indice de bien-être général des expatriés se situe à 61,5%, inférieur de 1,8 point à celui de leurs homologues sédentaires.
  • Seuls 33% des expatriés estiment leur situation financière satisfaisante.
  • Près de 40% ne bénéficient pas d’assurance médicale via leur entreprise et s’inquiètent des conséquences financières d’un traitement en cas de maladie grave. 

Bruxelles, 28 juillet, 2017 – La société de services de santé internationale Cigna publie aujourd’hui les résultats de son enquête 2017 Cigna 360° Well-being Survey - Globally Mobile Individuals, qui évalue les perceptions des expatriés concernant 5 aspects du bien-être général : la santé physique, la situation financière, la vie sociale, la vie de famille et la santé au travail. Le sondage a été conduit en ligne auprès de 2 003 expatriés dans 20 pays en Asie Pacifique, Europe, Moyen-Orient, Afrique et aux Etats-Unis. Les répondants étaient âgés de 25 à 59 ans et travaillaient dans des pays différents de ceux de leur lieu de naissance.

Les résultats révèlent que les expatriés estiment leurs conditions de vie moins bonnes que celles de leurs compatriotes résidant dans leur pays natal. Dans l’ensemble, l’indice du bien-être des expatriés se situe à 61,5%, inférieur de 1,8 point à celui de leurs homologues sédentaires. La différence la plus importante concerne le bien-être familial, les expatriés affichant un niveau inférieur de 9,4 points.

Le côté positif : 75% convaincus de meilleures conditions professionnelles à l’étranger

Acquérir une expérience internationale constitue l’un des attraits majeurs de la vie à l’étranger. Ainsi, 75% des expatriés mentionnent de meilleures perspectives professionnelles lorsqu’interrogés sur ce qui a motivé leur départ. Certains sondés soulignent également des bonnes relations professionnelles, tant avec leurs collègues (82%) que leur hiérarchie (73%), une atmosphère de travail agréable grâce à des horaires de travail convenables (64%) et l’opportunité de se développer (56%). Cependant, certains aspects négatifs de la vie à l’étranger préoccupent les expatriés.

Le côté négatif : indice de bien-être général (61,5%) et de famille (56,7%) inférieurs

Dans l’ensemble, l’indice du bien-être des expatriés se situe à 61,5%, inférieur de 1,8 point à celui de leurs homologues sédentaires. La différence la plus importante concerne le bien-être familial, les expatriés affichant un niveau inférieur de près de 10 points, à 56,7%.

Le manque de disponibilité pour leur famille et pour l’éducation des enfants sont des préoccupations exacerbées pas l’absence de tissu familial sur place.

Des préoccupations financières aux inquiétudes médicales

Bien qu’il soit possible de se constituer un patrimoine en tant que travailleur expatrié, seul un tiers des répondants considère leur situation financière satisfaisante. En effet, 87% estiment qu’ils n’ont pas assez de latitude financière pour prévoir leur retraite et 88% n’ont aucune sécurité financière en cas de perte d’emploi.

Tous les sondés sans exception révèlent être préoccupés par la maladie. Un nombre important d’expatriés expriment ses préoccupations pour le cancer (19%), des accidents (19%), des maladies mentales comme la dépression (13%) et des maladies associées à la consommation d’alcool (3%).

Les expatriés se sentent peu sûrs (31%) et seuls (24%)

Dans le monde actuel, les expatriés se sentent beaucoup moins sûrs à cause de l’instabilité politique et d’autres facteurs macroéconomiques. 31% des sondés signalent se sentir moins sûrs qu’il y a deux ans.

Ces inquiétudes peuvent aussi être accentuées lorsque l’on considère les relations extra-professionnelles. De nombreux sondés soulignent les difficultés à développer une vie sociale en dehors du travail. Lorsque l’on considère les personnes célibataires ou les personnes vivant seules, 25% souffrent de la solitude. 

53% estiment une couverture santé importante, mais 40% ne la reçoivent pas

Des disparités significatives au niveau de la couverture santé peuvent contribuer à des niveaux élevés d’inquiétude. L’étude démontre en effet que la bonne prise en charge des soins de santé est un facteur décisif dans la décision de s’expatrier/prendre un poste à l’étranger (53%). Malgré ce constat, on s’aperçoit que 40% des sondés n’ont pas de prise en charge médicale de leur employeur et 15% n’ont même aucune couverture santé.

« Les conclusions de l’étude révèlent que les expatriés sont plus préoccupés par leur santé, leur bien-être et ceux de leur famille que le reste de la population active » commente Jason Sadler, président de Cigna International Markets. « L’intégralité des sondés sont inquiets vis-à-vis des conséquences que pourraient avoir la maladie d’un membre de leur famille ou d’eux-mêmes ; une inquiétude qui s’amplifie lorsque les garanties et avantages médicaux fournis par l’employeur ne sont pas suffisants ».

« On observe un réel besoin de mettre en place un suivi de la santé et du bien-être de leurs salariés expatriés. L’obligation de diligence doit s’étendre hors du cadre de travail, lorsque les employés interagissent avec leur famille au sein de leur communauté locale, » ajoute Mr. Sadler.

###

Contact presse :

Eline Dewulf                                        

Account Executive                  

Citigate Belgium                                 

eline.dewulf@citigate.be                               

Tel: +32 (0)472 99 61 58

A propos de l’enquête

Le sondage a été conduit en ligne auprès de 2 003 expatriés dans 20 pays en Asie Pacifique, Europe, Moyen-Orient, Afrique et aux Etats-Unis. Les répondants étaient âgés de 25 à 59 ans et travaillaient dans des pays différents de ceux de leur lieu de naissance.

A propos de Cigna

Cigna Corporation (NYSE : CI) est une société leader de services de santé internationale, destinée à aider les personnes à améliorer leur santé et leur bien-être. Forte de plus de 200 ans d'histoire, Cigna s'engage à accompagner au mieux, à travers ses programmes de soins de santé, de gestion clinique et de bien-être dispensés aux employeurs, aux particuliers et aux organismes publics, partout dans le monde.

Cigna emploie plus de 40 000 personnes implantées dans 30 pays et au service de plus de 95 millions de clients dans le mond. Basée dans le Connecticut, aux États-Unis, Cigna figure sur la liste Fortune 100, avec un chiffre d'affaires total de 39,7 milliards d'USD en 2016.

Plus plus d’information sur Cigna : http://www.cigna.be/